Bredene atypique: campeuse et nue Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
14-07-2005

ImageImageLa promotion immobilière battant son plein, deux bâtiments, témoin du passé Belle Epoque, sont en danger de démolition: le home Sint-Jan-Berghmans, sis Kappelstraat, près de la Chapelle aux pêcheurs. Il avait été initialement concu par la famille bruxelloise Vaxelaire comme lieu de villégiature pour les membres du personnel de la société Bon Marché.

 vient d'être vendu à un promoteur pour 1,7 million d'euros. La commune n'a encore rien fait pour protéger ce fleuron architectural. Il faut dire que cette dernière a rasé sans le moindre scrupule un ensemble de villas Belle Epoque occupé par un centre récréatif pour y construire le Staf Versluys Cultureel Centrum, un bâtiment archi contemporain.
Elle compte par ailleurs continuer sa politique d'extension des campings au détriment des dernières villas et terrains libres qui restent dans cette partie de son territoire (quartier "Maria Duyne". Même risque pour l'ancien Hôtel Aurore, aux châssis remarquables, situé au début de la Kappelestraat (n°15) en plein centre de Bredene-Zee. Il devrait être abattu prochainement pour céder la place à un immeuble à appartements de 15 mètres de haut avec les derniers étages en pente inclinée...
Devant cette spéculation et un pouvoir communal peu soucieux de sauver ce qu'il reste de son riche passé, il est temps que les services "Momumenten en Landschappen" dela VlaamseGewestinterviennent.

 

Chassez le naturiste,il revient au bungalow...

 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Bredene se distingue des autres plages de la côte belge: pas de digue, des choix urbanistiques résolument contemporains, le créneau camping / caravaning / bungalows qui en fait le spécialiste numéro un du genre et sa plage de... nudistes.

Image
Située à l'extrémité-est de la plage (poste 6), à la limite de celle du Coq, elle a permis d'augmenter l'offre touristique de près de 15%. Ce sont principalement des Allemands et des néerlandophones de l'intérieur du pays qui en sont friands.
Les plages sont surveillées en été pour éviter les débordements et autres ébats dans les dunes.
La limite avec les autres plages est bien marquée et les nudistes sont instamment priés de ne pas se balader en tenue d'Eve sur les plages avoisinantes. Les autorités communales souhaitent étendre l'espace confiné aux naturistes, vu le succès rencontré. Après avoir tenté de s'étendre vers le Coq (refus catégorique du bourgmestre voisin), c'est probablement vers le poste 5 que l'espace pourrait prochainement être agrandi.
Assez curieusement, ce segment de plage est plutôt fréquenté par des touristes à la quarantaine alerte et peu par les jeunes.
Si ce genre de "sport" vous intéresse, quelques petits conseils: ne garez pas votre voiture le long de la route royale, elle sera verbalisée.
N'arrivez pas tout nu mais vêtu d'un paréo, le temps de trouver vos repaires.
Si vous optez pour les dunes, prévoyez une couverture, les oyats sont plutôt piquants.
Si vous souhaitez garder un semblant d'intimité, n'oubliez pas votre bâche car il n'y en a pas à louer sur cette partie de plage.


 

Commentaires
Add NewSearchRSS
Laisser un commentaire
Nom:
Titre:
Security Image

Powered by JoomlaCommentCopyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved.Homepage: http://cavo.co.nr/

 
< Précédent   Suivant >
Ma Tribune
Coup de Coeur
Carnets
Dossiers
Editos
Interviews
Interviews
Carnets
Interviews
Baudouin en bref
Mes bons plans
Login Form





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Les dernières