Coup de Gueule arrow Editos arrow La Belgique de papa est bel et bien terminée
La Belgique de papa est bel et bien terminée Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
14-08-2008
Grâce à une industrialisation précoce dès les débuts de la Révolution industrielle au XVIIIe siècle, favorisée par des territoires densément peuplés et par un blocus continental sous Napoléon Ier, la Belgique connaît une forte expansion économique et devient la deuxième puissance économique mondiale derrière le Royaume-Uni : les hauts fourneaux de Cockerill à Seraing sont les plus importants au monde !
Notre pays se dote rapidement du meilleur réseau ferroviaire du continent européen avec comme fleuron international la Compagnie des wagons-lits et son célèbre Orient Express fondé par Georges Nagelmackers. Notre pays est le berceau d'avancées technologiques et de dynamisme dans de nombreux domaines : la chimie avec la découverte d'un procédé de fabrication industrielle de la soude par Ernest Solvay ou encore la fondation du chocolat Côte d’Or en 1883.

Enviée de tous
Par l'initiative du roi Léopold II, la Belgique devient un empire colonial en 1908 après que le roi ait légué la souveraineté de son domaine à l'État belge.
Par son aura et sa vista, il dessinera notre pays qui connaîtra pendant la « Belle époque » une apogée remarquable : Ostende sera la « Reine des plages », Bruxelles le berceau de l’Art nouveau, Anvers un port incontournable. Le monde entier acourrait dans notre pays.
C’était il y a tout juste 100 ans.
Architecture, peinture, urbanisme connaîtront une période exceptionnelle, d’une beauté et d’une richesse unique.
Malgré les deux guerres mondiales qui touchèrent durement sa population, la Belgique gardera toujours une unité et une fièrté grâce au bon sens de ses dirigeants, matiné de créativité et d’une saine ambition de sa population : 
J.O. d'Anvers de 1920, grandes expos de Bruxelles en 1935 & 1958 et de Liège en 1930 & 1939, naissance de « Tintin », prix Nobel pour Maeterlinck, Beernaert, Bordet, La Fontaine, Heymans et le Père Pire, mouvement Cobra, surréalisme et Magritte,…
Nos décideurs étaient capables de s’entendre et de montrer leur stature d’hommes d’Etat : création d’un système remarquable de sécurité sociale, fondation de l’Europe, paix scolaire débouchant sur un modèle d’enseignement équilibré entre privé et public, entre chrétiens et athés.
L’expo 58 présenta la Belgique sous son meilleur jour : joyeuse, ambitieuse, inventive et ouverte aux sciences et au monde.
C’était il y à peine 50 ans…
Et depuis, c’est la débandade !

Déclin inexorable
Abandon du Congo en 6 mois sans assurer la transition, grèves élevées au rang de symbole en Wallonie depuis les années 60, investissements inconsidérés dans des industries en déclin [charbon, acier] avec compensations systématiques pour l’autre région [vive le plan incliné de Ronquières], afflux massif de main d’œuvre étrangère nord africaine sans mesurer les conséquences de leur [non] intégration culturelle, gaspillage de l’argent public par de grands travaux inutiles [ah, nos autoroutes et tunnels éclairés 24h sur 24 qu’on voit depuis la Lune], destruction du patrimoine architectural [Bruxelles et la côte belge sont défigurées], creusement d’une dette publique abyssale qu’on n’a pas fini de rembourser [merci pour les générations futures], rage taxatoire sur les revenus du travail, interventionisme et inflation législative incessante [on veut tout régenter, même le choix des pistes d'atterissage], destruction de l’Etat unitaire en créant des entités fédérées qui rendent toute décision compliquée [vive nos 7 niveaux de pouvoirs, nos 600 députés et nos 55 ministres], recrutement inconsidéré dans la fonction publique [15% de l’emploi est public dans notre pays, pour seulement 9% dans l’Europe des 27], querelles communautaires constantes [« frontière » linguistique débile, Fourons rattachés au Limbourg, enclavement de Bruxelles, "splitsing" de l’U.C.L. en Louvain la veuve et Louvain la Neuve, aéroport national flamandisé], système d’assistanat social clientéliste [plus de 1 200 000 personnes en Belgique dépendent du chômage et d’allocations sociales en tout genre], complaisance vis à vis du séparatisme flamand [la Volksunie a essaimé et fait la loi depuis 40 ans], arriéré judiciaire record synonyme d’impunité,  réseaux pédophiles et plaque tournante des trafics de drogues et de prostitution [Dutroux, Fourniret,…] années de plomb avec meurtres et attaques sanglantes non élucidées [Tueries du Brabant, affaire Cools], scandales en tous genres [ballets roses, Agusta, Berlaymonstre, la Carolo, Smeerpijp, Milieubox, KB Lux…] drames en cascades où personne n’est jamais responsable [Innovation, Heysel, Herald of Free Enterprise, Ghislenghien,…] , vente de nos fleurons à l’étranger [Générale de Belgique, Electrabel, BBL, Interbrew,…], décisions judiciaires non respectées par l’Etat [survol de Bruxelles], à quelques exceptions notoires [Merckx, Ickx, Henin] nos sportifs sont ridicules dans les compétitions internationales [41 médailles aux JO dont 7 d’or depuis 60 ans alors que les Pays-Bas en ont eu 136 dont 37 en or], Anderlecht éliminé au tour préliminaire de la Champion’s League [même Molenbeek aurait fait mieux], la Belgique 48e au classement FIFA, 30% des Belges qui sont obèses et qui ne pratiquent aucun sport, nos banques qui prennent une claque en Bourse tout en rémunérant honteusement leurs dirigeants…
Nous préférons arrêter là cette pénible litanie.

Sursaut indispensable
Il est en grand temps de se réveiller, de se [re]mettre au travail, de retrouver de l’ambition, d’être créatif, de prendre des risques pour relancer la « machine Belgique ». Sans quoi, ce formidable laboratoire européen à la croisée des cultures et traditions ne sera bientôt plus qu’un triste souvenir sur des boîtes de biscuits Delacre…


Commentaires
Add NewSearchRSS
Laisser un commentaire
Nom:
Titre:
Security Image

Powered by JoomlaCommentCopyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved.Homepage: http://cavo.co.nr/

 
< Précédent   Suivant >
Ma Tribune
Coup de Gueule
Coup de Coeur
Carnets
Dossiers
Editos
Interviews
Interviews
Carnets
Interviews
Baudouin en bref
Mes bons plans
Login Form





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Les dernières