Coup de Coeur arrow Coup de Coeur arrow Au service du pays
Au service du pays Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
24-10-2009

Henri Moreau de Melen [1902-1992] est issu d'une vieille famille catho liégoise. Avocat, il est mobilisé en 1940. Fait prisonnier, il connaît la captivité jusqu'en 1945. De retour à Bruxelles, il apprend avec stupéfaction que le Parti socialiste réclame l'abdication du roi Léopold III. Par conviction, il s'engage aux côtés des léopoldistes pour le retour du Roi en Belgique.
Élu sénateur en 1946, il devient ministre de la Justice dès 1948 en plein débat sur la peine de mort applicable aux collaborateurs nazis. Ministre de la Défense nationale en 1950 dans le gouvernement de Jean Duvieusart, il vit de l'intérieur les tractations politiques qui mènent au retrait du roi Léopold III.

Il donne ainsi un éclairage intéressant et méconnu sur Albert De Vleeschauwer, léopoldiste mais présent dans le gouvernement de Londres et ceux de l'après-guerre [ il était ministre de l'Intérieur lors des troubles de 1950], qui a maintenu le Congo dans le giron des alliés.
Les compte-rendus des évenements du 31 juillet et du 1er août 1950 sont passionnants : ils retracent à la minute près ce qui amenera le Roi à déléguer ses pouvoirs à son fils, dans une confusion certaine qui fit fi de la volonté réelle du Roi.
Léopoldiste de coeur, ulcéré par la manière dont se clôt la Question royale, anti-communiste militant, il décide de quitter le ministère de la Défense nationale, pour s'engager en 1950 dans le corps des volontaires belges en Corée. Il participe aux opérations de la guerre de Corée en tant que commandant en second, où il s'illustre par son sang-froid et sa détermination.
De retour en Belgique, il revdevient Sénateur.
Très documenté, l'auteur offre une analyse décortiquant les arguments avancés par les uns et les autres dont Spaak [qui avait notamment déclaré "la révolution ne me fait pas peur" pour exciter les anti-léopoldistes], et par les historiens Raymond Aron et Jean Stengers. Il critique également sévèrement J. Pirenne, le secrétaire du roi Léopold, pour son esprit tendancieux.
Il nous livre ainsi un témoignage précieux, en nous faisant vivre de l'intérieur ce que fut le léopoldisme.
Ses mémoires sont également une source précieuse sur la participation belge à la guerre de Corée.
A noter, fait rare en Belgique, l'introduction de Thierry Grosbois est traduite en anglais. Histoire de faire oeuvre utile.
Un livre vraiment passionnant sur la période la plus trouble de l'histoire de notre pays.
Mémoires, de Léopold III à la Corée, H. Moreau de Melen, [présenté par Thierry Grosbois], ed. Racine, 34,95€
Commentaires
Add NewSearchRSS
Laisser un commentaire
Nom:
Titre:
Security Image

Powered by JoomlaCommentCopyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved.Homepage: http://cavo.co.nr/

 
< Précédent   Suivant >
Ma Tribune
Coup de Coeur
Carnets
Dossiers
Editos
Interviews
Interviews
Carnets
Interviews
Baudouin en bref
Mes bons plans
Login Form





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
Les dernières